MR X

esprit manipulateur dominateur aller as 100 a l’heure, pour atteindre son bute, contourner, dérouter, foncé y arriver, sans se presser, sans se faire choper appliquer toute ces idées, sans préjuger n’y arrière penser, dilapider de tt raison j’agie selon la décision, mais c ‘es pas au vieux larron qu’on apprends a revaloriser son blason, passage a corps, passage arde cor je n’es qu’un seul accord, sont seul bute faire de la maille, pour attirer la caille les renards argenter vendent leurs peaux et croie moi y a plus rien a comprendre kan ta tt compris les raisons les causes  tt part a la dérive y a plus d’alternative   

c MR X qui nous fait part de son lirixe mais lui ne prend aucun risque organiser manipulé dans les cités il viens collecté tt les ragos tt les morceaux les accumule et nous encule,   

 il incite a dillé, braquer, il veut s’infiltrer, alors méfis toi si t’entend parler d’un bizz c’est qui y a une perquise qui samare qui se prépare, soie pas en retard pour retourner au placard, mai il ne ses pas ou il mes ses pieds en venant chez moi, sans prétention c une organisation qui ses maîtriser sans se la raconté, qui vas s’imposer, pour tt ramasser sans rien laisser, sans se faire pété car les deux sans le savoir travaille pour les RG, pour éviter de tomber, mais moi je me lance a la pentière qui ne date pas d’hier tt est passe au crible la zone es en transite, comme la cité ou j’ai vécu sa nous as bouffé le cul de payé un loyer, pour pas ce faire expulsé, j’ai jamais fait dans la came j’ai trop peur du ralhme, naral chétane as ceux qui aiguise leur lame au nom de lisse lame, mais les petites on grandis, mais ne savent pas ou aller, sa galère sa misère, prendre du bon temps, t pas la star du quartier mais c pas pour autant qu’il fallait la mettre dedans la faire plonger dans un couloire trop noir ou ne règne que la came, et la vertu des femmes, elle y as goûter, et ne peu plus s’en passer a la recherche d’un monde magique  l’archouma aux ancien l’archouma as ceux qui était mien, qui lui on tendu la main, ne la voie plus comme une soeurette mais comme une ………  vient jouer avec ma neige un état de transe ne ses même plus ce quelle fais, alors les darons la traîne comme une souillon la font fumer la font tourner, aux mec des autres cité, 

c MR X qui nous fait part de son lirixe mais lui ne prend aucun risque organiser manipulé dans les cités il vient collecté tt les ragos  tt les morceaux les accumule et nous encule,   

ta ramasser, ta dépenser, et aujourd’hui, tu viens embrouiller, y a bcp d’appeler et peu d’élues, elle est finis l’époque de la garde a vue, ou les bonnes résolution, était notre seul ambition la justice la police, es notre supplice, c notre seul point commun, aujourd’hui ont se donne plus la main, j’ai perdu mes acolytes qu’on sombrer sur un orbite, et tu veux me pister, m’engrener dans ton passer, j’ai tourner la page, a chacun son gage, c finis les cou de pression, c finis les deux tentions, a quoi sa sert t’es pas capable d’ assumer   

tu semés un  t’as semés un 

tu veux faire copinage, t’as vite oublier tt ce carnage, une âme es partie, ma chaire se repartie, et elle n’as aucun prix, l’argent, oué l’argen te donne une mesure quantitatif a un désir illimité mais tu croie pouvoir tt acheter même ta lâcheté, il me reste juste un souvenir, je préserve cette chaleur, que j’ai pour seul odeur,  t’as accoucher ton malheur, elle est ou t’as ferveur, on as pas pris le même chemin, y a plus personne pour te donner la main retourne voire tes copains, 

c MR X qui nous fait part de son lirixe mais lui ne prend aucun risque organiser manipulé dans les cités il vient collecté tt les ragos tt les morceaux les accumule et nous encule, 

Commentaires:

Laisser un commentaire

«